Imprimer Imprimer Partager Partage
Facebook Twitter Google +

Débarquer d’Outre-Atlantique : Comment accueillir des soldats étrangers ?

juil 24, 2014
admin

La guerre mondialisée développe une représentation de l’autre à la faveur des alliances militaires. Dans le département, les habitants côtoient directement les Américains qui débarquent à Saint-Nazaire en juin 1917. Près de 198 000 soldats transitent par le port et, chaque jour, une moyenne de 4 400 tonnes de matériel y est débarquée. Décisive, l’intervention américaine, présentée comme un tournant militaire et idéologique du conflit, précipite la victoire à la faveur d’une reprise de la guerre de mouvement.

L’arrivée de ces soldats suscite pourtant des réactions contrastées : le choc politique, social et culturel est profond. L’armée américaine organise une nouvelle géographie du territoire par la réquisition de bâtiments. Il s’agit de loger les hommes, de faciliter l’envoi du matériel et des soldats vers le front, de les soigner le cas échéant. L’importance et la diversité des aménagements témoignent de l’engagement déterminant de ce pays pour la victoire finale.

Cette forte présence fait cohabiter 30 000 Américains stationnés dans le département avec la population locale, ce qui provoque une confrontation culturelle. Le cinéma, la musique, le sport pénètrent le quotidien. Des mariages franco-américains sont aussi célébrés. Si une partie de la population perçoit l’intérêt économique de la présence américaine, une autre s’inquiète de ses conséquences : la dénonciation de l’alcoolisme, de la violence, de la prostitution en sont des exemples. La peur de voir s’installer durablement les Américains est aussi palpable. La diversité des aspects de cette cohabitation annonce l’influence grandissante de la puissance américaine à l’aube du XXe siècle.